Skip to main content
Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

De l’ombre à la lumière pour une bénéficiaire de la NEF

décembre 30, 2021

Marie Anielle Lindzy Perrine, éligible sous le Registre social de Maurice, et mère célibataire ayant deux enfants à sa charge, est toute heureuse, car elle a reçu les clés de sa nouvelle maison le mercredi 29 décembre 2021 des mains de M. Jean-François Chaumière, Chief Executive Officer (CEO) de la National Empowerment Foundation (NEF). Bénéficiaire des services de la NEF depuis 2016, Mme Perrine a dû faire face à plusieurs difficultés et surmonter des épreuves pour qu’elle puisse se réjouir aujourd’hui d’avoir un toit pour sa famille. « Je suis très contente d’avoir reçu une maison de la NEF. J’ai réussi à avoir un toit pour mes enfants, » a-t-elle déclaré, toute en larmes.

Le CEO de la NEF, M. Jean-François Chaumière a expliqué les circonstances qui ont abouti à la bonne nouvelle pour la famille Perrine. « C’est avec beaucoup d’émotions que la NEF a remis à Mme Lindzy Perrine les clés de sa nouvelle maison. C’est aussi par un heureux concours de circonstances que la famille Perrine a été dûment sélectionnée pour bénéficier d’une maison de la NEF. Compte tenu des circonstances entourant la situation familiale et sociale de la famille Perrine, nous sommes très heureux qu’aujourd’hui, à la veille du nouvel an, elle a la possibilité de rentrer dans une maison neuve où elle pourra enfin vivre dans la sérénité, et sans crainte d’être un jour jetée sur le pavé, » a-t-il déclaré. « Mon staff et moi-même, nous lui souhaitons une vie beaucoup plus heureuse et prospère où elle va pouvoir progresser en toute confiance, » a-t-il ajouté.

L’histoire de Lindzy Perrine avec la NEF débute en novembre 2016 quand elle signe le Contrat social du Plan Marshall.  Elle est mère célibataire, assurant seule la charge de deux enfants dont l’ainé est autrement capable. Dans un premier temps, elle et ses enfants trouvent refuge chez ses parents à Pointe aux Sables dans une seule chambre en béton. Elle gagne sa vie comme femme de ménage à temps partiel, afin de faire bouillir la marmite.
Pendant la période de confinement due à la pandémie COVID-19, soit en mai 2020, Lindzy Perrine occupe illégalement un terrain de l’Etat à la rue Jean Blaise, Pointe aux Sables. Elle pensait pouvoir attirer l’attention des autorités sur son cas, car elle rêvait d’une vie meilleure pour ses enfants. Mais son rêve se transforme en cauchemar quand elle et ses enfants doivent évacuer les terres du gouvernement. Malgré l’ordre d’évacuation, ils continuent à occuper un terrain dans un camping de fortune pendant quatre mois en compagnie d’autres squatteurs. Puis, avec l’aide de Caritas Ile Maurice, ils se retrouvent au Foyer FIAT, à Petite Rivière, pour y rester pendant 11 mois. Foyer FIAT est un centre de développement spirituel qui est géré par le Diocèse de Port-Louis. Ensuite en juillet 2021 la famille Perrine décide de retourner chez les parents de Lindzy car ne trouvant aucun logement qui pouvait les accommoder.

Mais les malheurs de Lindzy et ses enfants vont cesser de perdurer, car une maison neuve entièrement en béton au Camp Firinga à Pointe aux Sables et construite par la NEF sous le Plan FCH (Fully Concrete House) se retrouve sans occupant. En effet, cette maison était construite pour une bénéficiaire de la NEF, mais elle est décédée avant même qu’elle ait pris possession des clés.

Ayant étudié son cas et après une enquête sociale sur les conditions de vie de la famille Perrine, la NEF l’a identifiée comme la plus méritante pour obtenir la maison parmi les anciens squatteurs de Jean Blaise. Après des démarches auprès du ministère du Logement et des Terres pour régulariser le contrat de location du terrain, les clés de la maison sont remises à la famille Perrine.

« Je suis contente qu’après toutes ces épreuves, ces sacrifices, tant de nuits passées à la belle étoile et avec les caprices du temps et l’insécurité qui régnait, et avec un enfant autrement capable, nous avons eu un toit, » a-t-elle avancé. Elle a ajouté que ses enfants sont très heureux à l’idée qu’ils ont réussi leur combat d’avoir un chez-soi. Car au début, ils n’y croyaient pas. Concernant ceux qui se battent pour avoir une maison, elle leur dira : « Persévérez et surtout ayez de la patience, car ce n’est pas du jour au lendemain que vos prières seront exaucées. Même si cela prendra du temps, la NEF vous aidera à résoudre vos problèmes, » a-t-elle déclaré.  

Très sereine pour l’avenir de sa famille, Lindzy Perrine est optimiste. « C’est un nouveau départ dans notre vie. Je continuerai à travailler pour honorer mon engagement envers la NEF. J’ai passé mon temps à faire des efforts et je continuerai dans le même élan, » a-t-elle soutenu. Elle n’a pas oublié les officiers de la NEF pour leur encadrement et accompagnement. « La NEF m’a bien aidée. Je remercie les officiers de la NEF qui m’ont été d’un grand secours, » a-t-elle souligné.

Détails

Date:
décembre 30, 2021
Catégorie d’évènement: