Développement social intégré


Le "Integrated Social Development Programme"
Un village pilote à La Valette, Bambous
Paramètres applicables à la création d'autres projets intégrés


Le "Integrated Social Development Programme"


Ce programme vise à fournir un appui aux familles les plus démunies, qui vivent dans des conditions d'extrême pauvreté. A travers son approche volontariste et participative, il intègre tous les facteurs liés au développement social : emploi, logement, éducation, santé, responsabilité, savoir-vivre, Il tend ainsi à briser le cercle vicieux de la pauvreté et de l'exclusion sociale.

Il ne s'agit donc pas d'un programme de logement social mais d'un projet intégré, où les bénéficiaires sont appelés à contribuer de leur personne sur le plan financier et moral. Les bénéficiaires s'engagent, à travers un contrat social, à atteindre des objectifs en termes de formation en vue d'un emploi stable, d'éducation de leurs enfants et de responsabilité civique. Les bénéficiaires sont identifiés par le Trust Fund for the Social Integration of Vulnerables Groups, suite à une enquête de terrain approfondie.

Un village pilote à La Valette, Bambous


Un premier village pilote construit à La Valette, à Bambous, comportant 200 maisons individuelles, a permis de reloger 200 familles en 2009. Le budget total de ce premier projet s'élève à Rs 205 millions (constructions et aménagements).

Outre les maisons, à terme le village comprendra une salle polyvalente (incluant une bibliothèque avec accès Internet), une crèche, un grand espace vert central (jardin, terrain de sport et aire de jeux), des locaux pour les commerces, les petites entreprises et les artisans.

Développement social communautaire

Dans le cadre du développement communautaire du village, quatre projets agricoles ont étés mis sur pied:

  1. Avec la participation du Mouvement pour l'Autosuffisance Alimentaire (MAA), 25 familles ont reçu 5 poules pondeuses chacune, pour leurs propres besoin de consommation et, éventuellement, ceux de leur voisinage.

  2. 20 bénéficiaires ont suivi une formation en horticulture pour développer leurs compétences et leur employabilité comme jardiniers, et éventuellement comme cultivateurs.

  3. Mise en place d'une aire de création de biogaz à partir des déchets domestiques et des déchets issus de l'élevage de poules.

  4. Développement d'un projet collectif de fabrication de compost et d'engrain naturel à partir des déchets ménagers. Cet engrais est destiné aux familles qui cultivent des fruits et légumes dans leur cour.


Life skill training

L'accompagnement social des familles bénéficiaires, avant et après leur relogement, comprend des sessions de sensibilisation qui traitent des aspects suivants: développement des compétences interpersonnelles, autonomisation, fondamentaux de la culture vivrière, environnement sanitaire, civisme, planning familial, gestion des conflits, SIDA, santé, lutte contre l'alcoolisme, etc. Des cours d'alphabétisation font également partie du programme pour ceux qui en expriment le besoin.

ONG partenaires

- Quartier de Lumière
- Mouvement Social de la Jeunesse Mauricienne (MSJM)
- Service D'Ecoute de Ste. Marie Madeleine (SEED Pte. Aux Sables)
- Mouvement Social Débarcadère (MSD)
- Comité Catholique Pour La Justice (CCPLJ)

Coordination

Un groupe de coordination (Coordination Working Group) a été constitué pour coordonner, à travers une approche intégrée, les diverses formes d'appuis apportés aux bénéficiaires sur le terrain. Il regroupe des membres de la NEF, du programme Eradication of Absolute Poverty (EAP), du Trust Fund for Integration of Vulnerable Groups (TFIVG), de diverses ONG, du secteur privé et des représentants des familles qui résident à La Valette.

Paramètres applicables à la création d'autres projets intégrés


Ce projet pilote pourrait inspirer d'autres projets intégrés du même type, si les conditions suivantes sont réunies :

  • La présence d'une ou plusieurs ONG qui accompagnent les familles vulnérables ;

  • La disponibilité de terrain privé ou loué à bail, pour la construction de logements ;

  • Une contribution financière de l'ONG pour un minimum de 10% ;

  • Application des mêmes règles pour le remboursement des maisons que celles en vigueur pour les logements sociaux publics.


Un projet similaire à celui de La Valette est en cours de réalisation dans le Nord du pays, à Sottise, pour reloger 19 familles sur des terrains que le Ministère du Logement leur a préalablement alloués en bail. La NEF apportera son soutien aux familles concernées ainsi qu'aux ONG qui les suivent, en termes de formations en développement des compétences interpersonnelles et en autonomisation (life skills).


Corporate Social Responsability (CSR)


La loi stipule que les promoteurs de projets immobiliers dits IRS (Integrated Resort Scheme) doivent contribuer au développement social et environnemental des environs à hauteur de Rs 200.000 par villa vendue.

Le BOI (Board of Investment) réceptionne les projets de développement soumis par les promoteurs concernés et gère les sommes versées à cet effet. La NEF conseille le BOI (qui ensuite statue sur les projets), puis assure le suivi d'exécution et l'évaluation de ces projets. Une dizaine de projets sont actuellement à l'étude à la NEF. L'évaluation des projets vise à privilégier une approche sociale intégrée et durable, afin d'éviter qu'ils ne se répètent ou qu'ils ne correspondent pas réellement aux besoins prioritaires des bénéficiaires visés.